Affichage de contenus web Affichage de contenus web

Commencez et terminez

Pour bien accomplir une tâche, parfois il faut s'y attaquer en petites étapes sur une période de temps. Mais quand on a trop d'étapes de tâches inachevées en continu, notre esprit commence à entrer dans la surcharge. Chaque fois que vous le pouvez, essayez de terminer ce que vous commencez.
Compléter des tâches vous procure une joie d'accomplissement et de tranquillité d'esprit. Allez-y, essayez pendant toute une journée! Terminez une tâche avant d'en commencer un nouveau et voyez comment vous vous sentez à la fin de la journée.

Quittez du siège de la culpabilité

Avoir le sentiment de culpabilité est comme être assis dans un fauteuil à bascule. Nous berçons en va-et-vient émotionellement, mais nous n'arrivons nulle part! La prochaine fois que vous vous retrouverez assis dans la chaise à bascule de culpabilité, descendez et passez à une meilleure situation émotionnelle. Comment? Demandez-vous, comment faire des amendes honorables? Et ensuite agissez dessus. Faites quelque chose de constructif et vous vous sentirez mieux.

 

Déposez le fardeau du passé

Transporter des excédents de bagages nous ralentit le pas. Imaginez être à une randonnée et transportant un sac à dos lourd, rempli de choses inutiles... Les souvenirs négatifs auxquels vous vous accrochez vous servent-ils à quelque chose? Afin de mener la vie que vous voulez vivre, vous devrez vous débarrasser de la vie que vous avez menée.

Faire un espace sécurisé

«Tout quitter» est quelque chose que nous souhaitons tous faire. Créez un sanctuaire. Déposez les distractions. Éteignez votre téléphone. Écoutez une musique apaisante. Tout simplement profitez de la solitude et d'un certain temps non structuré. Vous pouvez même utiliser ce temps pour examiner les récents événements, créez de nouveaux rêves ou retirez-vous dans votre espace intérieur pour revigorer l'âme.

Vaincre la peur

La peur crée des murs. Le plus haut mur est érigé entre notre vrai soi et notre perception de soi. La peur peut crier de telle façon qu'elle contrôle facilement notre conscience et notre comportement. Mais elle peut aussi être si subtile qu'elle joue au fond de notre inconscient, comme une berceuse, presque imperceptible, endormissant la conscience. Les pouvoirs spirituels nous libèrent de toute peur.

Les trois pouvoirs – la patience, la tolérance, le contentement

Trois pouvoirs particuliers nous aident à vivre dans ce monde; le premier est la patience et le second est la tolérance. Quoi qu'il arrive, à mon corps ou à mes proches, je dois l'accepter et le traiter aussi positivement que possible. La peur de ce qui se passera ou ce qui s'est passé ne fait qu'empirer les choses; Elle m'enlève ma force et ma clarté à répondre d'une façon qui est utile. En troisième lieu est le contentement - le sentiment que je vais bien, tout est bien. Ces trois pouvoirs permettent aux autres pouvoirs de fonctionner dans nos vies. Ils nous permettent de garder notre dignité et le respect de soi. Le pouvoir spirituel protège notre force intérieure et reflète la beauté spirituelle de soi. Ce sont les vrais outils, dont nous avons besoin dans notre vie.

Le pouvoir spirituel intérieur permet une réaction pure, homogène face aux problèmes et conflits. Nous portons des conditionnements complexes, négatifs à l'intérieur, où le chagrin et le karma ont créé l'habitude de réagir violemment aux situations. La violence de la colère, du rejet, de la peur, de la jalousie et de l'agression a été injectée dans nos personnalités. En nous rappelant nos pouvoirs spirituels et apprenant à nous adapter, à tolérer et à toujours être vigilant, nous créons une relation non-violente, sensible, plutôt que réactive, avec la vie. Nous passons du rejet à l'hospitalité. Ce n'est qu'alors seulement que la compréhension de la paix intérieure, la douceur de l'amour et la puissance du bonheur demeurent vivantes à l'intérieur.